Réhabilitation urbaine

Démarche d’élaboration de plan guide de réhabilitation

 

2013

Maîtrise d'ouvrage : Clairsienne

Équipe : C. Duret Architecte-Urbaniste (mandataire) / DESURB / A. Dumoulin Architecte

 

Attractivité

Clairsienne, bailleur en Aquitaine, a lancé en Juillet 2013 une démarche d’élaboration de plan guide de réhabilitation concernant plusieurs résidences sur l’agglomération: « Les études devront répondre à l’amélioration de l’attractivité des résidences et de leurs abords. »

Intentions

Notre démarche s’est volontairement tournée en direction des pratiques liées à la fois au logement et aux espaces extérieurs. Partant du postulat que ces résidences souffraient d’une perte d’attractivité, nous avons envisagé leur évolution en fonction des contextes socio démographique, de leur appartenance à des tissus urbains spécifiques, des qualités et des projets qui touchent leur environnement proche. Nous avons alors tenté de comprendre les trajectoires résidentielles qui mènent aux choix du lieu de vie et comment cela impacterait les réhabilitations qui seront engagées par la suite. La simple réponse architecturale et technique ne permettant pas de répondre aux problématiques que nous avons soulevées collectivement.

Résidence l'Ermitage, Gradignan

Périurbain

La question du logement collectif en situation périurbaine nous a amené à nous interroger sur la manière de rendre attractive cette typologie sans tomber dans le fantasme urbanistique du « mi individuel, mi collectif ». Notre démarche de projet s’est donc orientée autour de l’individualisation des différents plots avec la mise en œuvre de la valorisation des espaces de vie en lien avec les pratiques existantes et désirées dans ce contexte si particulier. La recherche de proximité aux espaces verts, la facilité de déplacement, les attentes d’un logement familial, sont des enjeux que nous avons tenté de traiter à travers le renforcement des qualités de l’échelle intermédiaire de ces collectifs en trouvant une réponse en termes d’usage et de confort pour les résidents.

Résidences le Treuil et le Renard, Bordeaux

Connectées

Notre réflexion pour le Renard s’est rapidement orientée autour de la situation de pivot que joue cette résidence pour l’ensemble du parc (Treuil-Renard) et du besoin de connexion aux espaces de destination de proximité et aux secteurs en court d’évolution environnants. La question de l’ouverture de cette résidence nous est alors apparue comme cruciale en raison des constats qui nous ont été fait, des observations sur place et des conclusions de l’enquête transmise. Trois grands principes ont guidé notre réflexion sur cette résidence : l’ouverture; l’intensification des espaces et des programmes existants; l’organisation d’une vie de « résidence » / « quartier » à révéler. Le concept du plug architectural a été retenu par l’équipe pour redonner toute son attractivité aux bâtiments. Cela passe à la fois par les logements, mais aussi par l’adjonction de bâtiments en rez-de-chaussée/ entresol permettant de valoriser les pieds d’immeubles de ces typologies.

Le scenario développé au Treuil renvoie lui davantage à l’imaginaire de l’habitat cabane. Nous avons voulu tirer profit de la spécificité de ce patrimoine architectural, ces tours qui offrent des vues peu ordinaires sur le faisceau ferroviaire et sur Bègles. Notre volonté était de renforcer l’attache de ces plots deux par deux afin de leur donner une dimension monumentale. La stratégie consiste aussi à bien délimiter les espaces véhiculés de ceux plus amènes à la promenade et aux espaces de vie extérieure. En organisant la résidence comme cela, nous parvenons à séparer les flux et engendrer une grande qualité de sol. Notre parti pris est d’amplifier ce phénomène et de recomposer les espaces de manière plus forte.

L’inscription de la résidence dans le quartier passe aussi par le développement d’une échelle intermédiaire en front de rue, permettant de lier en usages et en programmes les deux résidences bordelaises, mais aussi de les inscrire dans un projet de trame paysagère à plus grande échelle connectée aux espaces de l’OIN.