Bassin d'Arcachon et Val de l'Eyre

Étude de Formes urbaines et paysages

 

2013-2014

Maîtrise d'ouvrage : SYBARVAL (Syndicat mixte du Bassin d'Arcachon et du Val de l'Eyre)

Équipe :  DESURB (Mandataire), M. DUMONT Paysagiste, M. DRON Urbaniste, A. GUYON Architecte, V. DUBROCA Urbaniste

 

Finalité

L’enjeu de cette mission était de tester les densités prescrites dans le DOO (document d’orientations et d’objectifs), en fonction des situations urbaines et des enjeux qu’elles induisent. Cette étude fait suite à de nombreux ateliers et débats pour définir des préconisations que le Scot donne et qui ont pour objectif de lutter contre le développement de formes urbaines inadaptées au contexte local dont la conséquence aujourd’hui est la banalisation du territoire, le manque de respect pour les spécificités paysagères locales et à terme une perte d’attractivité…

Positionnement

Notre posture est de faire remonter la valeur du paysage tant dans ce qu’il apporte au cadre de vie que ce qu’il est incontournable en terme de résilience écologique. Concrètement, cela signifie que nous avons fait passer toutes nos orientations de développement urbain à travers le prisme du paysage.

Si le contexte urbain des sites (centre-ville, proximité de gares, zone d’urbanisation future, etc.) que nous avons eu à traiter était important afin d’adapter la réponse, en termes de nombre de logements à l’hectare, de formes urbaines et architecturales envisageables etc., le contexte paysager est quant à lui déterminant dans notre démarche. La traduction de cette stratégie est formalisée par le D.E.P, un Dispositif Environnemental Paysager que nous avons mis en place sur chacun des sites prétextes et qui permettra d’inscrire le nouveau quartier dans la continuité d’une structure paysagère existante, correspondant à un paysage identitaire et utile pour la préservation des écosystèmes et qui sera ainsi considéré comme levier d’organisation urbaine.

Habitat et formes urbaines

En parallèle de ce concept paysager qui a dicté nos réponses, nous nous sommes attachés à proposer des formes urbaines et architecturales en adéquation avec les contextes locaux dans lesquels nous nous insérions.
Les qualités de l’habité ont donc été un autre point déterminant dans notre stratégie au regard des attentes que peuvent avoir les habitants du bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre. Plusieurs thématiques ont été traitées au travers de cette stratégie: la place de la voiture dans l’environnement domestique et public, les espaces collectifs et privatifs extérieurs, l’habitat individuel et les qualités recherchées dans cette typologie, la disposition et l’orientation des espaces, la question de l’intimité, etc.

Chaque projet a donc permis de développer un concept singulier avec toujours le même point de départ: la construction d’un D.E.P déterminant l’organisation du nouveau quartier ou îlot projeté.
La pluralité des sites que nous avions à traiter a engendré une diversité de réponses liée d’une part au contexte paysager de proximité, ainsi qu’à une adaptation des modes d’habité en fonction du contexte territorial d’autre part. Passant de l’urbain au rural, nous avons donc proposé un panel de typologies urbaines, paysagères et architecturales souvent en rupture avec les projets qui se font sur le territoire, mais qui ont pour objectifs de préserver les qualités paysagères de ce site exceptionnel.